La currywurst de Volkswagen

Currybockwurst Volkswagen et ketchup au curry

Si Volkswagen, numéro un mondial du secteur automobile, produit des millions de voitures chaque année, il produit également des millions de saucisses pour alimenter ses cantines et nécessaires à la réalisation de la célèbre « currywurst » : saucisse au ketchup, saupoudrée de curry originaire de Berlin.

Il faut trouver l’origine de cette curiosité en 1945, quand l’usine de Wolfsburg est reconvertie à la production civile. À cette époque, afin de subvenir au besoin alimentaire de ses employés frappés par le rationnement alimentaire de l’après-guerre, Volkswagen se lance dans la production alimentaire favorisée par l’exploitation de ses propres fermes. Dans les années 1950, les bouchers employés par Volkswagen produisaient différents types de saucisses à destination des salariés de la société.

La boucherie Volkswagen de l’usine de Wolfsburg en 1973

C’est à partir de 1973, qu’est produite la « Volkswagen currywurst » servie dans l’ensemble des cantines du groupe. Très vite, la renommée de la « Volkswagen currywurst » a dépassé les frontières de l’entreprise.

En 2017, dans son usine de Wolfsburg (siège social de l’entreprise) en Allemagne, le constructeur a produit plus de saucisses que de voitures ! Soit 6,8 millions saucisses, contre environ 6,2 millions de véhicules sur la même période. Pour produire en moyenne 18 000 saucisses par jour, la marque emploie une trentaine de personnes dans cette filiale qui alimente les cantines des usines du groupe en Allemagne, quelques magasins à Wolfsburg et les sites de production de 11 pays. La viande provient de fermes locales. À une époque, Volkswagen gérait la chaîne de production dans son intégralité : de l’élevage des porcs, à leur abattage, en passant par la transformation pour alimenter les cantines de ses usines.

Currywurst Volkswagen cuite à la poêle

Si la grande majorité des fabrications sont à base porc, elle est parfois fabriquée à partir de volaille, et il existe également depuis 2010 une variante végétarienne.

Cette saucisse a un taux de matières grasses d’environ 20 % et ne contient ni phosphates, ni protéines de lait. Lors de la fabrication, du curry en poudre et du poivre sont ajoutés à la chair à saucisse. La saucisse est ensuite fumée puis cuite à l’eau. Traditionnellement d’une dimension de 25 cm pour un poids de 170 g, aujourd’hui, on produit aussi des saucisses plus petites de 12,5 cm pour 85 g.

La currywurst de Volkswagen et le ketchup épicé de la marque sont également disponibles dans certains supermarchés de Basse-Saxe. Principalement vendue dans les cantines de la marque, la « Volkswagen currywurst » est proposée aux employés de Volkswagen à Wolfsburg à partir de 8 heures du matin. Initialement, aucun autre canal de vente pour la « currywurst Volkswagen » n’était envisagé. Puis, elle fut proposée sur le stand de la société au salon de l’automobile de Francfort et vendue en version raccourcie de 16 cm de longueur dans le stade de football du VfL Wolfsburg. Aujourd’hui, la « Volkswagen currywurst » est commercialisée au niveau national et depuis 2016 à l’international dans 11 pays.

Emballage de la Volkswagen currybockwurst

La « currywurst Volkswagen » étant déclarée officiellement comme pièce d’origine « Volkswagen Originalteil » sous le nom de « Currybockwurst TK », il est possible à chaque concessionnaire Volkswagen agréé de commander la saucisse via le système de commande Volkswagen. La référence produit est : 199 398 500 A pour la « currywurst Volkswagen » et la référence 199 398 500 B pour le curry ketchup.

En 2010, une currywurst végétarienne est produite.

En 2015, la marque a produit environ 850 tonnes de saucisses, soit 7,2 millions de currywurst et a vendu 600 tonnes de curry ketchup pour l’accompagner. Pendant de nombreuses années, Volkswagen a produit un plus grand nombre de saucisses que de voiture.

Environ 40 % de la production de currywurst de Volkswagen est consommée dans les cantines des six usines allemandes du groupe, le reste est vendu dans des magasins extérieurs, des supermarchés et des stades de football. Une partie est également envoyée aux concessionnaires Volkswagen à travers l’Europe qui utilisent la currywurst comme cadeau pour les clients qui achètent de nouvelles voitures. Le produit des ventes extérieur est utilisé par Volkswagen financer ses cantines.

La currywurst Volkswagen a remporté des prix lors de foires alimentaires allemandes et a reçu des médailles d’or de la Société agricole allemande.  La saucisse figure au Musée de l’automobile Volkswagen et au Musée allemand de la currywurst, jusqu’à sa fermeture en 2018.

Contestations

Jusqu’à l’été 2018, le ketchup était produit par Kraft, depuis il est produit par le groupe Develey avec une teneur plus forte en tomate et plus faible en sucre. Ce nouveau ketchup au curry moins gras, moins sucré, riche en tomate et donc plus sain ne plaît pas à tout le monde, car beaucoup d’employés lui préférait l’ancienne recette, en reprochant à la nouvelle sauce d’être trop piquante et de ne plus sentir le curry. La polémique fut si forte qu’il y eut des menaces de grève chez VW pour cause de « recette de ketchup au curry ».

Il y avait déjà eu de la contestation au sujet de la « currywurst Volkswagen », dans les années 1990, suite à la crise de la vache folle qui avait contraint les bouchers de Volkswagen à fabriquer des saucisses uniquement à base de viande de porc, et non plus de bœuf.

#rettetdiecurrywurst

En août 2021, VW a annoncé qu’elle supprimait le produit traditionnel à base de porc du menu de la cafétéria de l’usine de Wolfsburg en faveur de la version végétarienne. Cependant, la currywurst ne disparaîtra pas complètement, d’autres cantines continueront d’en avoir. Cette décision a attiré les foudres de l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder dont émoi fut repris dans une campagne dans les réseaux sociaux avec le hashtag : #rettetdiecurrywurst (sauvez la currywurst).

Ce contenu a été publié dans Street food, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.